Le statut d’auto entrepreneur : attachez vos ceintures, ça secoue !

mer-agitée

A tous ceux qui se disent que devenir auto entrepreneur c’est devenir libre, je dis ATTENTION !

Être auto entrepreneur, c’est être prêt à vivre des moments intenses, en bien ou en mal. Quand les contrats et les missions affluent, tout va bien. En revanche, une période de creux, de baisse d’activité, et là, le doute s’empare de vous.

Il faut être prêt à se lancer sur les montagnes russes de l’entrepreneuriat. Tout créateur d’entreprise doit s’y préparer.

Certes, l’entrepreneur individuel ne met en risque que sa propre personne, mais il doit avoir les nerfs solides !

souci-travail-difficultés

  • Il doit affronter les doutes et les échecs tout seul.
  • Il doit savoir se remettre en question tout seul.
  • Il doit développer son réseau et pérenniser son activité tout seul.

Toi qui souhaites te lancer, y es-tu préparé ?

Les joies de créer son entreprise

Au départ, force est de reconnaître que tout projet de création d’entreprise est grisant. On se sent pousser des ailes. Tous les travailleurs indépendants ainsi que les créateurs d’entreprises ont senti cette sensation. Vous venez de vous immatriculer, votre régime d’autoentrepreneur est validé, tout est beau !

oser-créer-entreprise

Toutefois, passée l’euphorie, la réalité vient rapidement rappeler tout le monde à la réalité. Il faut se cracher dans les mains et se mettre au boulot. Oui mais voilà : comment trouver du boulot ? C’est un des facteurs que les aspirants entrepreneurs négligent souvent.

Dans ma branche, la rédaction web, nombreux sont ceux qui finissent dépendants de plateformes. Malheureusement pour eux, ces plateformes ne rémunèrent que très moyennement, voire très mal ! De plus, tout entrepreneur sait à quel point il est malsain de ne dépendre que d’une seule source de contrats et de revenus…

Tout ceci arrive par méconnaissance du monde de l’entrepreneuriat. Un facteur est souvent laissé de côté : l’étude marché.

Et oui, créer une entreprise, même une micro entreprise, demande d’analyser les possibilités qu’offre le marché visé.

Je ne parle pas de monter un business plan sur 5 ans, mais simplement d’analyser la possibilité de s’assurer un revenu suffisamment confortable. C’est le b.a.-ba avant de créer votre entreprise.

La lucidité, l’audace et la passion sont les moteurs de tout projet d’entreprise

J’ai droit à l’accre (l’aide à la création d’entreprise)! Avec l’allègement de charges sociales je ne risque rien !

La lucidité

Heu, si, vous risquez quelque chose ! N’oubliez pas qu’en tant que salarié vous bénéficiez d’un régime social qui vous garantit une protection sociale solide. Une fois devenu micro entrepreneur, ce n’est plus le cas !

Cassez-vous le bras et vous allez comprendre. Un rédacteur web qui ne peut plus taper sur son clavier va vite avoir un souci… Une fracture, c’est 2 mois de plâtre. 2 mois d’activité anéantis. Et là, malheureusement, vous ne toucherez pas d’indemnités à la hauteur de ce qu’un salarié peut percevoir.

Il ne s’agit que d’un exemple, mais vous voyez ce que je veux dire. Il faut soit avoir les reins solides côté finances, soit avoir souscrit une sacrée mutuelle (qui coûte un bras 😊) pour passer le cap. Donc, dans les 2 cas, il faut y être préparé.

L’audace

Ensuite, si vous n’êtes qu’ « un de plus » sur votre niche ou votre marché, vous risquez de faire les frais d’une concurrence féroce. Il faut être capable de se démarquer et d’offrir une vraie plus-value à tous vos clients. C’est là que l’audace entre en jeu. Il ne faut pas se contenter de dépendre d’un seul client (c’est d’ailleurs interdit en AE), mais il faut se constituer un vrai réseau et acquérir un savoir-faire pointu.

En tant que rédacteur web par exemple, il faut sans cesse monter en compétences pour se démarquer. Il faut faire partie des 1/1000 qui font la différence. La compréhension et la maîtrise des enjeux du SEO en sont des exemples. Il ne suffit pas de maîtriser le balisage html, mais bien d’être capable d’offrir beaucoup plus à ses clients. Proposer, analyser à sa place, avoir un regard très affûté sur sa situation et son marché. Bref, il faut savoir se rendre aussi utile qu’indispensable.

travail-sueur

La passion

Il faut être prêt à ne pas compter ses heures de travail au départ.

Pour ma part, il m’est souvent arrivé de passer les 65 heures de travail dans la semaine. Il faut toujours faire ses preuves et acquérir de la légitimité. Ce n’est qu’à force de travail que l’on y parvient.

De plus, il faut apprendre à jauger la masse de travail que l’on peut traiter quotidiennement.

Il faut donc arriver à équilibrer et prioriser les tâches en fonction de leur importance et du temps qu’elles demandent. Le chiffre d’affaires réalisé au départ, puis au bout de quelques mois, doit traduire cet apprentissage et cette capacité à optimiser son travail.

Dans tous les cas, au départ, il faut travailler très dur pour s’assurer de mettre les choses en place correctement.

L’importance d’un bon réseau en entreprise individuelle

Compte tenu du fait que vous êtes à la fois commercial, chef de votre auto entreprise, opérationnel, il faut absolument vous assurer de vous constituer un réseau professionnel solide.
Comment obtenir un réseau qualifié ?

réseau-professionnel
Il vous faut EXISTER ! Exister en vous rendant visible. Meet-up, évènements, réseaux sociaux, site web, tout est bon pour vous faire voir.
Il faut être actif. Et attention, ça prend plus de temps qu’il y parait… Il ne suffit pas d’un petit post timide de temps en temps, mais il faut s’affirmer, affirmer son point de vue. Il faut agir et interagir auprès de potentiels partenaires ou clients.
Cela peut s’avérer chronophage, mais c’est un mal nécessaire. Et ça, ce n’est malheureusement pas à la chambre des métiers, durant le stage autoentrepreneur, que vous l’apprendrez ! La pérennité et la solidité de votre activité commerciale ou de prestations de services en dépend.
N’hésitez donc pas à occuper le terrain ! Cependant, pour le faire de façon intelligente et légitime, il faut avoir un niveau de compétences suffisamment élevé pour vous démarquer. On en revient donc à l’importance de proposer une réelle plus-value en comparaison des autres acteurs de votre niche ou de votre marché.

Le régime auto entrepreneur est avant tout un tremplin

En réalité, ce statut doit vous permettre de profiter d’une période test pour votre activité. Si vous profitez du régime fiscal qu’il offre, de l’éventuel allègement de cotisations sociales, ainsi que de la déclaration d’activité simplifiée, vous pouvez donc envisager cette étape de 2 à 3 ans comme un tremplin.
Vous aurez pu sonder votre marché, vous y imposer comme un acteur important, et vous aurez pu développer un réseau qualifié et porteur. C’est alors que vous pourrez envisager de passer à un régime différent. Les statuts Sarl ou SASU vous tendent les bras. Et c’est donc reparti pour d’autres aventures !
Souvenez-vous que se déclarer auto entrepreneur n’est pas une simple affirmation de votre indépendance en tant que travailleur. Certes, vous vous affranchissez de la subordination que sous-entend le salariat, mais vous allez être confronté à de nouvelles contraintes : 

  • Gérer votre comptabilité.
  • Trouver de nouveaux clients.
  • Assurer votre propre communication. Dans ce cas, il faut être prêt à se mettre en avant et à travailler son “personal branding”.
  • Bien évidemment, assurer votre activité.
  • Et enfin, tenir bon dans les moments où ça ne va pas forcément très fort…

En revanche, sachez que l’aventure est réellement grisante. La vie d’entrepreneur est vraiment stimulante, même si elle sous-entend d’avoir le cœur et les nerfs bien accrochés. Les hauts et les bas font partie de cette aventure.
Pour ma part, il me serait impossible de revenir en arrière.
Si vous aussi vous souhaitez vous lancer, gardez à l’esprit tous les points que je viens d’évoquer. Il ne suffit pas d’un numéro SIRET pour que les choses s’enclenchent par magie. 

réussite-travail-aventure-entrepreneur

Il faut travailler, travailler et encore travailler pour arriver à ce que les choses deviennent ensuite plus simples.

Bon courage à tous et belle aventure !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment
    keyboard_arrow_up