Travailler son optimisation sémantique grâce à 1.fr

optimisation-semantique-score-1.fr

Je vais vous parler de mon outil favori. C’est celui dont je me sers depuis le plus longtemps. Il m’a permis d’optimiser le référencement de pas mal de sites.

1.fr se sert des cooccurrences pour mettre à votre disposition tout un panel de mots clés et d’expressions susceptibles de rendre votre contenu plus pertinent et mieux thématisé. Mais attention, cet outil a plus d’un tour dans son sac, il permet bien d’autres choses !

Je suis toujours surpris de discuter avec des rédacteurs web qui ne le connaissent pas. Il fait partie pour moi des fondamentaux et des indispensables de la rédaction web.

 

Comment optimiser son contenu avec 1.fr ?

En le prenant de la façon la plus basique, vous tapez votre requête dans l’outil, vous choisissez le moteur de recherche visé, et il vous propose une liste d’expressions relatives à la thématique. Il ne vous reste plus qu’à vous servir de ces lexies pertinentes pour faire augmenter votre score d’optimisation. Finie la recherche de mots au doigt mouillé.

Plus les mots clé choisis sont en haut de liste, plus ils sont intéressants pour faire gonfler votre score. D’ailleurs, je recommande d’utiliser les plus importants pour vos balises H (H1, H2, etc…). On vise un minimum de 80% et c’est réglé. Vous verrez vite que sur un marché très concurrentiel, il faut parfois insérer pas mal de mots différents.

1.fr évalue également la longueur du contenu, la diversité et le nombre de mots utilisés, des verbes ainsi que le niveau d’écriture utilisé (commerciale, encyclopédique, discussion, etc…). Vous avez donc une note sur le fond et sur la forme. L’outil fait également état de ce qu’il comprend. Vous verrez que selon votre thématique, il vous dégagera des thèmes qu’il estime être traités, suivis d’un pourcentage. Cela vous permet de vous faire une idée de ce qui se dégage de votre content.

Ce qui est également intéressant, c’est la possibilité d’entrer directement une URL et d’en analyser la sémantique. C’est pratique pour faire un état des lieux avant d’optimiser son site. La création de contenu ou l’optimisation de l’existant est ainsi plus simple. C’est également un bon moyen de trouver des axes pour optimiser son référencement.

Il y a d’autres moyens de s’assurer de l’efficacité de sa rédaction de contenu

En jouant sur les requêtes, on peut parfois faire apparaître des choses intéressantes. Par exemple, en tapant « optimisation sémantique », « comment optimiser la sémantique de son site », « optimiser rédaction sémantique » et « rédaction optimisée », vous vous rendrez compte que le score d’optimisation n’est pas toujours le même.

Je vous rassure, c’est normal.

1.fr se base sur ce qu’il trouve en ligne en fonction de la requête. Il ne faut donc surtout pas simplement entrer le titre de son article et se baser sur la liste de mots qui en découle. Il faut se pencher sur l’intention que vous entendez traiter. Pour ce faire, il vous faudra passer en revue la première page de la SERP qui vous intéresse pour en tirer l’expression cible, l’essence du sujet que vous entendez traiter. Dès lors, vous serez assuré d’avancer dans le bon sens. Vous serez sûr d’avoir les bons mots dans votre liste.

1.fr est particulièrement intéressant pour se placer sur de la longue traîne. Si vous avez des pages qui se positionnent mais qui manquent de pêche, vous pouvez les enrichir à l’aide de l’outil. Vous verrez qu’elles se placeront sur des expressions annexes à la principale, générant ainsi plus de trafic.

Personnellement, quand la thématique est concurrentielle, je tâche d’optimiser mes textes sur plusieurs requêtes à la fois. Ils ont plus de pouvoir en matière de référencement naturel. C’est pratique pour aider de grosses pages à se positionner en y ajoutant des textes plus succincts qui viendront étayer le propos à l’aide de liens internes. Il m’arrive d’ailleurs de m’en servir pour enrichir un cocon sémantique.

La cerise sur le gâteau : l’analyse d’intentions

Un rédacteur web écrit en étant souvent persuadé de traiter au mieux un sujet. Or, il arrive que lorsqu’on analyse l’intention qui se dégage de son écriture, cette dernière est légèrement en décalage avec l’objectif initial.

En bas de la homepage d’ 1.fr, l’onglet API permet de vérifier les intentions d’un texte.

Il n’y a pas si longtemps, je travaillais sur un thème, j’étais plutôt content du résultat, mais en vérifiant ce qu’en saisissaient les moteurs de recherche, j’ai été surpris de voir que l’intention principale n’était pas celle que j’attendais. J’avais beau chercher, retravailler, j’avais une peine folle à améliorer le résultat. J’ai donc écrit au papa d’1.fr qui m’a simplement répondu : « Si tu parles de semoule, sans le vouloir tu peux développer le thème du couscous ».la homepage d’ J’ai d’abord souri, puis j’ai commencé à me poser des questions différemment. J’ai donc analysé les intentions des premiers résultats de la SERP en question. Les mieux placés étaient dans le mille.

Je me suis donc retroussé les manches pour retoucher tout ça. Résultat, j’ai réussi à améliorer l’ensemble en supprimant un paragraphe qui cannibalisait l’intention !

Du point de vue rédactionnel, on a beau avoir l’impression d’avoir bien traité un sujet, parfois on en dit trop !

J’utilise donc très fréquemment cette fonction qui permet de s’assurer de la pertinence du content marketing qui vient d’être rédigé. Je prends également le temps de passer les concurrents à la moulinette. On évite les mauvaises surprises.

L’optimisation ne dure pas pour toujours !

Vu que l’outil se base sur ce qu’il trouve en ligne, il est intéressant de surveiller de temps en temps à quel point les choses bougent. Parfois, à quelques jours d’intervalle, surtout sur de l’actualité, les différences sont impressionnantes.

Dans ce cas, cela peut valoir la peine de remettre un petit coup. J’appelle ça  “l’optimisation responsive”. On réagit en réponse aux mouvements de SERP. Je ne le fais que pour mes meilleurs clients.
C’est parfois tellement violent, qu’il faut passer par du rewriting en s’assurant de coller au mieux au texte initial. C’est un peu casse-tête, mais j’aime bien me casser la tête en fait !

Il faut donc tenir compte de ce facteur dans sa stratégie digitale. Il faut garder à l’esprit qu’il faut soit produire du contenu frais optimisé, soit rafraîchir le contenu déjà indexé. Et de tous les outils SEO dédiés à la sémantique, 1.fr est le plus pratique pour ça.

1.fr vous aide même à trouver des idées de sujets

Si vous devez traiter une thématique sans savoir par quel bout la prendre, l’onglet « explorez » peut s’avérer bien pratique. Pour ma part je ne m’en sers quasiment pas, mais pour quelqu’un en mal d’inspiration, c’est plutôt pas mal.

Un outil simple et efficace pour améliorer le référencement de votre site
Certes, il ne vous sera d’aucune aide pour créer votre maillage interne, en revanche, en rédigeant chaque page en se servant de l’outil, il y a moyen d’avoir des résultats sympas.

De plus, vous pouvez choisir si vous souhaitez insister sur votre référencement Google ou Yahoo/Bing. Il tient compte des attentes différentes des algorithmes. Je sais que c’est rare, mais certains clients veulent absolument avoir un bon référencement Bing vu que leurs propres clients s’en servent davantage.
Vous pouvez également vous en servir pour optimiser vos balises méta description ainsi que votre title à chaque fois.

Personnellement, je m’en sers beaucoup pour du blogging et pour des textes de catégorie e-commerce. Le résultat est souvent au rendez-vous. Bref, de tous les outils SEO dédiés à la sémantique, il est certainement le plus intuitif et le plus simple à utiliser. Mais si vous vous creusez un peu la tête, il peut vraiment faire des étincelles.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire : tester, encore et encore !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
chat
Add a comment
keyboard_arrow_up